Est-ce-que tu veux bien débarrasser le lave vaisselle?

Voilà une situation certes prosaïque, mais potentiellement riche d’enseignements pour qui veut cultiver sainement les relations qu’il entretient avec ses  proches, et notamment son conjoint.

 

En effet, il nous arrive souvent,  plutôt que de poser la question, de donner un ordre : « débarrasse le lave vaisselle », un conseil « tu ferais bien de débarrasser le lave vaisselle », ou de manipuler l’autre : « sois gentil, débarrasse le lave vaisselle », ou alors «ce serait sympa de débarrasser le lave vaisselle ». Lorsque l’on commence à aller moins bien, que l’on est fatigué ou exaspéré, cette façon de s’exprimer devient : «  fais ce que je te dis ! » ou « c’est toujours moi qui… je fais tout dans cette maison… Tu ne pourrais pas au moins une fois ..? » Que ce soit des ordres ou des insinuations, que ce soit dit gentiment ou sous le coup de la colère, cette façon de s’exprimer révèle un positionnement toujours délétère dans une relation entre adultes.

Dans les premiers cas, l’un décide et l’autre obéit, dans les autres cas, l’un essaie par le chantage affectif d’obtenir quelque chose de l’autre sans oser le lui demander clairement. Le sous entendu est : « si tu ne le fais pas, tu n’es pas quelqu’un de bien, ou tu n’est pas gentil, ou pas sympa »). Il se met donc en dessous et se positionne comme une victime impuissante qui n’a pas d’autre moyen pour remplir son besoin que de culpabiliser et juger l’autre.

On pourrait dire que ce sont des habitudes de langage, sans fondement et sans conséquence, et que tout cela est un peu tiré par les cheveux.  C’est une erreur, et l’on s’en rend très bien compte lorsque nous décidons de changer et de poser des questions : un petite crainte peut monter alors, celle de ne pas obtenir ce que l’on veut !  On réalise ainsi que, dans les faits, pour des choses aussi anodines qu’un lave vaisselle, on fait pression sur l’autre. On installe ainsi, insidieusement, une relation de dominant/dominé, ou bourreau/victime, en tous cas pas d’adultes libres et consentants. Or, la majorité des personnes qui se séparent  se reprochent mutuellement un manque de respect, ou d’intérêt, ce qui est presque la même chose.

 

Poser une question, mine de rien, sous entend un positionnement respectueux de l’autre qui sous tend une relation de qualité. En effet, si je pose la question :

 

-       Je mets l’autre à pied d’égalité : ni en dessous (comme lorsque je donne des ordres, ni au dessus comme lorsque je manipule). J’ai un besoin et je demande/vérifie si la personne en face peut le remplir

-       Je ne m’attends pas forcément à ce que l’autre réponde par l’affirmative : je lui laisse donc le choix et lui laisse par la même occasion la possibilité de se positionner. Et je peux savoir si ma stratégie qui consiste à me faire aider de cette personne est la bonne ou si je dois en trouver une autre

-       J’ouvre la possibilité d’évoquer le sujet de façon pacifiée (au cas où la réponse serait invariablement non par exemple..).

 

En posant une question, je laisse l’autre libre, je n’exerce aucune pression. Le sous entendu est : « je te respecte dans ta différence, tu es libre ». Ce qui bien entendu n’exclut pas, si besoin est : « on vit néanmoins ensemble, et il nous faut trouver un mode de vie où chacun s’y retrouve ».

Bien sur que l’on ne pense pas à tout cela lorsque l’on demande de débarrasser le lave vaisselle, mais cette façon de poser des questions installe mine de rien un « terrain » respectueux et libre entre les personnes. Un lieu où chacun se sent bien et respecté.

 

 Une relation ne se détériore pas tout d’un coup, mais petit à petit. On s’aperçoit un jour que l’on est  trop mal avec l’autre, pas assez respecté, ou éloigné…ou alors un événement particulier vient ébranler la relation, et l’emporter si le « terrain » est déjà abîmé.

 

Nous avons vraiment intérêt à cultiver la santé de nos relations et poser des questions plutôt que de donner des ordres, de faire pression ou de manipuler, même et surtout pour de toutes petites choses comme débarrasser un lave vaisselle. Les questions entretiennent au quotidien, et sans que l’on s’en rende vraiment compte, un sentiment de respect et d’attention, doux a ressentir, et qui permet de traverser plus facilement les éventuels conflits plus ardus .    

Écrire commentaire

Commentaires : 0